LE BLOG EST ACTUELLEMENT EN RÉAMENAGEMENT, IL SERA DISPONIBLE À PARTIR DE septembre. VOIR ICI.

Lire rend heureux, comme ce blog

Bienvenue sur flyhigh, un blog sur l’écriture et la littérature, qui regroupe  des conseils mais aussi des présentations, des interviews exclusifs et des réflexions littéraires. J’y parle de livre et d’écriture, mais aussi de culture LGBT et de féminisme, de blog, d’édition. C’est un lieu d’entraide, un endroit chaleureux et rempli de connaissances.

 

 

 

 

 

TECHNIQUE D’ÉCRITURE  ༄  PRÉPARER  ༄  ÉCRITURE

MON NANOWRIMO

PAR SARAH  ༄  2019

C’était en 2019. J’en avais déjà entendu parler et je savais plus ou moins de quoi il s’agissait. Il ne me semblait pas avoir déjà testé ce challenge auparavant, mais ce qui était sûr à ce moment-là, c’est que je voulais me lancer dedans. Je ne m’étais pas donné d’objectif trop sérieux, histoire de me détendre un minimum puisque j’étais en vacances ! 

RÉCAP

J’ai fait la session de Novembre, c’était pour moi la meilleure période : petit plaid, dans le lit, cappuccino à côté, de la musique chill ou la playlist spotify. A ce moment-là, j’étais chez ma mère qui vit dans un tout petit studio. Et le gros problème, c’est que la connexion de mon ordinateur portable ne fonctionne pas partout chez elle (déjà que c’est petit, imaginez le problème !). J’étais forcée de m’exiler d’un côté du studio tandis que ma mère et mes sœurs étaient de l’autre. D’une certaine manière, ça me permettait de rester concentrer, mais d’un autre, je me sentais seule. Il faut savoir que lorsque j’écris, j’ai vraiment besoin d’avoir de la vie autour de moi. C’est ce qui me motive et m’inspire.  Enfin, passons aux détails qui ne sont pas importants. Ce qui va suivre va peut-être vous intéresser. 

Tout d’abord, pour ceux qui ne le savent pas, le nanowrimo se passe ici : https://nanowrimo.org/. Tu te connectes (ou tu créer un compte). Comme j’ai été nouvelle moi aussi et qu’il m’a fallu un certain temps pour m’adapter et comprendre le fonctionnement du site, je vous propose un petit tuto : 

⊞  La première chose à faire est de se connecter ou de créer un compte. (Faites attention, car il se trouve qu’ils ont récemment changé de plateforme donc si vous ne trouvez pas vos anciennes œuvres, c’est normal !) 

⊞  Cliquez ensuite soit : « my nanowrimo » > « projects » OU juste sur « projects. » 

Cliquez sur « announce new project ». Une fenêtre va apparaître, remplissez les cases et n’oubliez pas de choisir le nanowrimo au mois ou vous souhaitez participer. 

❖ Sachez qu’il y a trois sessions du Nanowrimo dans l’année : en avril, en juillet puis la grande session qui se déroule en novembre

Le nanowrimo est un challenge ou il faut écrire une œuvre de 50 000 mots et du premier avril/juillet/novembre au dernier jour du mois. Vous l’avez compris, vous avez donc un mois pour boucler un roman ou une œuvre littéraire de 50 000 mots. Pour ma part, et si vous souhaitez en savoir plus, je participerais au Nanowrimo de juillet et de Novembre, mais celui d’avril. Tout simplement parce que je suis en période d’examen et que je ne peux pas me le permettre ! 

En tout cas, une fois que votre projet apparaît dans votre profil, il ne vous reste plus qu’à passer à la préparation puis à la rédaction. Là encore, si vous souhaitez un modèle, suivez cet article. 

MON EXPÉRIENCE DU NANOWRIMO 

Alors, comme je vous l’avais dit ci-dessus, j’ai participée au nanowrimo de Novembre en 2019. Je venais de créer l’œuvre False Girlfriend  qui se trouve être la toute première version (vraiment la version brute) de mon œuvre La Colombe Déchue publiée à Homoromance Editions. Hé oui, étonnant, n’est-ce-pas ?  

Il se trouve que c’était une fiction que j’avais inventée comme ça, à la va-vite, en partant d’une idée simple : la protagoniste devrait jouer à la fausse copine avec la deuxième protagoniste. Ça ne partait de rien et surtout d’un thème vu et revu… Un cliché terrible, en soi ! 

Mais, ne parlons pas trop vite, parce qu’il se trouve que j’ai terminé mon Nanowrimo à temps (avec un peu d’avance même) et que j’avais atteint mon objectif des 50 000 mots ! Je n’ai pas trouvé ça si long, mais j’ai surtout fait beaucoup de chapitres qui étaient assez courts. Donc au final, l’accumulation à portée ses fruits. J’ai aussi écrit essentiellement des scènes qui me traversaient l’esprit. 

Le gros point négatif, c’est que je n’ai pas du tout travaillé mes personnages, ni ma trame narrative. Ce qui signifie que l’histoire n’était pas si intéressante et j’ai dû entièrement me reposer sur ma plume pour attirer un minimum l’intérêt du lecteur, ce qui ne fonctionne pas toujours particulièrement parce que c’est un premier jet. Et comme nous l’avons dans Le syndrome de la page blanche, le premier jet n’est jamais le meilleur. 

Mais je n’ai pas de regrets, parce que ce n’est pas toujours facile d’écrire un roman en un mois et qu’il soit, en plus de ça, parfait. J’ai commencé par m’entraîner dans le temps, donc j’ai d’abord cherché à cocher la case quantitative. Et pour mon Nanowrimo de 2021, je m’attarderais davantage sur le qualitatif. Vous pourrez suivre mes avancements en Novembre ainsi que ma préparation lors du mois d’octobre. 

POURQUOI JE N’AI PAS PARTICIPÉ EN 2020 ?

L’année 2020 à été une année particulièrement fructueuse, autant mentalement que physiquement. Je suis resté enfermé des mois entiers, et je vous avoue que j’avais perdu le gout à mes principales activités : je me contentais de faire mes devoirs, mes partiels, mais j’ai très peu touché à mon ordinateur pour écrire. Je m’étais tout de même plus ou moins préparé pour le Nanowrimo de 2020, et j’avais vraiment hâte. Seulement, une fois lancée, je me suis rendue compte que je ne me sentais pas capable de gérer tout ce qui se passait, c’est -à -dire mes examens, la préparation de la rentrée, les fêtes de fin d’année et ma fatigue.

Grosso modo, c’était impossible car :

⊞  La fatigue accumulée empêchait ma concentration

⊞  J’étais trop préoccupée par les tâches plus importantes (examens, devoirs maison…)

⊞  J’ai fait face à une grosse page blanche (pas moyen de me satisfaire de ce que j’écrivais).

⊞  Ce n’était tout simplement pas la bonne période.

Je pense qu’avec beaucoup plus de préparation, de la motivation et un peu de procrastination, j’aurais pu atteindre mon objectif. Si je l’ai fait une fois, je peux le faire une deuxième fois. 

Mais le Nanowrimo à évolué au point de devenir un challenge d’écriture presque incontournable, au même titre que le inktober, par exemple. Alors, comme pour tous les grands événements importants, le mieux est de se préparer et ne pas partir les bras ballants (ni d’y aller au talent !). J’en parlerais dans un prochain chapitre dans lequel j’aborderais la préparation que propose le site du Nanowrimo lui-même, mais traduit pour que vous y voyiez plus clair !

Je souhaite bon courage à tous ceux qui participent en ce moment au Nanowrimo d’avril ! Et on se retrouve très prochainement pour celui de Novembre 2021 !

COMMENTAIRES

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

SARAH

Véritable couteau-suisse qui alterne entre de multiples activités, j’ai créer ce blog afin de partager mes découvertes, mes recherches et mes projets. J’espère également faire de belles rencontres 🌻

EN SAVOIR PLUS >>

Abonne toi pour plus d'articles ! Reçois régulièrement la newsletter de flyhigh, c'est-à-dire: des extraits de textes, des exclusivités, etc !

PROJET D’ÉCRITURE : MEMORIES OF WOMEN
2022 — / EN COURS DE 🛠️

PROJET D’ÉCRITURE : THE LIFELESS
2022 — FIN PRÉVUE INCONNUEEN COURS DE 🛠️

nanowrimo planner
imprimable & digital / EN COURS DE 🛠️

PENSER, CONCEVOIR & CRÉER UN BLOG
LITTÉRATURE — EN COURS DE 🛠️

le monde de l’édition
guide géantEN COURS DE 🛠️

C’est ta première visite et tu te sens légèrement perdu ? Pas de soucis, car je t’ai confectionné une carte digne de ce nom pour t’aider à te repérer. Alors suis-moi, clique sur le logo ci-dessous !

La lecture agrandit l’âme,
et un ami éclairé la console.”
— DE VICTOR HUGO

J’aurais dû prier pour ne jamais naître. Parfois, les choses ne se passent pas comme on le voudrait. Moi, j’ai su que j’avais tiré ma mauvaise carte quand mes parents se sont effondrés sous mes yeux en m’abandonnant. La fin du jeu est marquée au sang sur mon front, un mauvais « game over » lourd à porter. Je suis devenue un animal dépourvu de pattes et je sais que je perdrai à ce jeu qu’est la vie.