LE BLOG EST ACTUELLEMENT EN RÉAMENAGEMENT, IL SERA DISPONIBLE À PARTIR DE septembre. VOIR ICI.

Lire rend heureux, comme ce blog

Bienvenue sur flyhigh, un blog sur l’écriture et la littérature, qui regroupe  des conseils mais aussi des présentations, des interviews exclusifs et des réflexions littéraires. J’y parle de livre et d’écriture, mais aussi de culture LGBT et de féminisme, de blog, d’édition. C’est un lieu d’entraide, un endroit chaleureux et rempli de connaissances.

 

 

 

 

 

TECHNIQUE D’ÉCRITURE  ༄  PRÉPARER  ༄  ÉCRITURE

LE GUIDE DU SAISONNIER

PAR SARAH  ༄  06/08/2021

Des challenges littéraires, il en existe beaucoup sur internet. Qu’ils soient gratuits ou non, libres ou à contraintes, Google en est parsemé. Mais il en existe un que j’ai découvert sur la plateforme de Skyrock — une plateforme en ligne qui permet de créer, concevoir et styliser des blog de tous genres. Sur cette plateforme, il existe un rassemblement d’auteur.ices et de lecteur.ices qui proposent divers projets. L’un de ces projets s’intitule le Saisonnier, un challenge d’écriture issu des saisons.

UN CHALLENGE SAISONNIER

Ce challenge a pour objectif de durer sur le long terme en fonction des saisons. Naturellement, il aura lieu quatre fois par an : l’été, le printemps, l’automne et l’hiver. Et pour chacun d’eux, une série de thèmes sont proposés et répartis dans trois catégories :

⊞ Des thèmes écrits
⊞ Des thèmes visuels
⊞ Des thèmes audio

Au total sont recensé 63 thèmes dont 21 pour chacune des trois catégories. Parmi ces thèmes, il vous faut en choisir 21 avec pour objectif d’écrire un texte par thème. En conclusion, vous devez avoir 21 textes, 21 poèmes ou 21 chapitres d’une histoire, par exemple. Alors, bien évidemment, les règles sont loin d’être strictes. Vous n’êtes pas forcée d’écrire que des poèmes. Vous pouvez écrire des poèmes et/ou des nouvelles et finir avec des chapitres d’une histoire, par exemple.

COMMENT FONCTIONNE-T-IL ?

Si à l’époque, je ne comprenais pas bien le fonctionnement, aujourd’hui ce n’est plus le cas. Il faut juste avoir une bonne organisation et se préparer à l’avance, comme ça, pas de panique !

Le lancement des thèmes se fait 6 MOIS AVANT LA PUBLICATION, tandis que les inscriptions ont lieu 3 MOIS AVANT LA DATE DE LA PUBLICATION. Les 4 dates clés à retenir sont celles-ci, chacune est le début de chacune des saisons :

⊞ 21 mars
⊞ 21 juin
⊞ 21 septembre
⊞ 21 décembre

Voici une illustration du fonctionnement qui sera certainement plus explicite pour vous aider à comprendre. Et pour ce qui est de la publication en elle-même des textes, le choix vous revient. Initialement, puisque le challenge vient de Skyrock, les participants ont pour habitude de créer un blog à l’image de leur participation — pas forcément sur skyrock, d’ailleurs. La publication des textes dure 21 jours : un texte chaque nouvelle journée.

Pour ce qui est de l’inscription, ça se fait directement sur le site LE SAISONNIER. Attention de choisir le bon article ! Mais rien ne vous empêche de participer aux précédents saisonniers pour autant. J’ai aussi confectionné un workbook pour vous organiser et préparer votre challenge en tout confort (il est aussi disponible en digital sur la page des ressources). Voici le tuto du workbook :

MON AVIS SUR LE SAISONNIER

Le Saisonnier est une excellente idée parce que ça mêle du challenge traditionnel à une petite touche de fyctia (mais très légère, parce qu’on est loin d’avoir un classement sélectif). L’idée des saisons est originale et, en plus, donne un véritable enjeu à celui qui participe. Il aide à travailler l’organisation et la plume et propose de vrais thèmes, intéressants et originaux. Il apporte un vent de fraîcheur parmi tous les challenges et les concours qui se ressemblent. L’avantage des thèmes, qu’ils soient écrits, visuels ou audios, c’est qu’ils nous aident aussi à trouver l’inspiration en cas de panne.

⊕ Lire aussi J’AI PARTICIPÉ AU SAISONNIER D’HIVER

UPDATE APRÈS LE SAISONNIER D’HIVER 2021

Petit update de quelques mois plus tard : j’ai tenté l’expérience du Saisonnier qui, malheureusement, n’a pas été très concluant. J’ai commencé à écrire mais, comme très souvent, j’ai du mal à tenir les dates à cause d’autres activités. Cependant, le fait qu’il soit un challenge est un gros avantage, parce que cela signifie que je devrais forcément le finir à un moment donné (le challenge du Saisonnier à l’avantage de ne pas être trop strict, donc même si tu as du retard, ce n’est pas grave). L’objectif est de ne pas rester sur un échec, de s’efforcer à faire mieux à chaque fois. C’est grâce à ce saisonnier que j’ai mis le point final à mon troisième roman ! Bon, je l’ai terminé en février… mais comme je l’explique quelques lignes avant, ce n’est pas grave. Le but final est d’écrire les 21 textes.

Pour l’occasion, j’avais fait un blog sur le thème de ma fiction (parce que oui, j’avais fait le choix d’écrire une fiction), qui est encore disponible aujourd’hui. L’habillage d’aujourd’hui est très différent de celui d’avant, mais comme je me suis amélioré en graphisme, il m’arrive de l’updater régulièrement — aussi parce que ce livre à subi bon nombre de transformations encore indécises à ce jour.

LES SAISONNIERS D’AVANT

Comme je ne voulais pas tout de suite mettre un terme à cet article, je me suis amusée à retrouver d’anciens saisonniers qui remontent jusqu’à 2017 ! Je n’ai pas encore pris le temps de les lire, mais il n’y a aucun doute que je le ferai. En attendant, je vous partage ces quelques histoires qui m’ont attiré l’oeil :

⊞️  Sept Jours de Clow (2020)
⊞️  Rencontres de Cilou (2021)
⊞️  Les Maux Bleus de Lucie Reynaud (2021)

ACTUALITÉS

⊠️ Le Saisonnier est toujours d’actualité, les thèmes d’automne ont été mis en ligne récemment. UPDATE MAI 2022 : À L’HEURE ACTUELLE, J’IGNORE S’ILS SONT TOUJOURS D’ACTUALITÉ.

Ils ont un instagram @lacommunautédesmots, ou pour aller plus vite, un linktree @lacommunautedesmots ou sont recensé leurs différents projets et leur discord.

Les mots, les sons et les visuels des thèmes doivent-ils apparaître différemment que le reste  dans notre récit ?
Heureusement que non ! Ca casserait clairement l’homogénéité du récit. Le thème doit transparaître, donc on doit le voir ou le comprendre. Vous pouvez le mettre en titre, en sous-titre, l’objectif étant de l’utiliser.

Doit-on obligatoirement le publier sur Skyrock ?
Pas du tout ! Vous pouvez le publier n’importe ou tant qu’il sert uniquement à votre Saisonnier. Le mieux est quand même de privilégier la plateforme de Skyrock, pour des raisons certaines : Skyrock ne s’émancipe plus autant qu’à l’époque, et ce serait tragique que de dire adieu à cette nostalgie. Moi-même, alors que je suis sur WordPress, préfère publier mes saisonniers sur un blog skyrock.

Y a-t-il un minimum ou un maximum de textes ?
Non, vous devez faire exactement 21 textes.

Si vous voulez voir MON EXPÉRIENCE, j’ai écris un article dessus.  Voilà, c’est tout pour cet article. Il ne me reste plus qu’à vivement vous encourager à participer au Saisonnier, et ainsi échanger dessus. J’espère que cet article vous a plu, et à bientôt !

COMMENTAIRES

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

SARAH

Véritable couteau-suisse qui alterne entre de multiples activités, j’ai créer ce blog afin de partager mes découvertes, mes recherches et mes projets. J’espère également faire de belles rencontres 🌻

EN SAVOIR PLUS >>

Abonne toi pour plus d'articles ! Reçois régulièrement la newsletter de flyhigh, c'est-à-dire: des extraits de textes, des exclusivités, etc !

PROJET D’ÉCRITURE : MEMORIES OF WOMEN
2022 — / EN COURS DE 🛠️

PROJET D’ÉCRITURE : THE LIFELESS
2022 — FIN PRÉVUE INCONNUEEN COURS DE 🛠️

nanowrimo planner
imprimable & digital / EN COURS DE 🛠️

PENSER, CONCEVOIR & CRÉER UN BLOG
LITTÉRATURE — EN COURS DE 🛠️

le monde de l’édition
guide géantEN COURS DE 🛠️

C’est ta première visite et tu te sens légèrement perdu ? Pas de soucis, car je t’ai confectionné une carte digne de ce nom pour t’aider à te repérer. Alors suis-moi, clique sur le logo ci-dessous !

La lecture agrandit l’âme,
et un ami éclairé la console.”
— DE VICTOR HUGO

J’aurais dû prier pour ne jamais naître. Parfois, les choses ne se passent pas comme on le voudrait. Moi, j’ai su que j’avais tiré ma mauvaise carte quand mes parents se sont effondrés sous mes yeux en m’abandonnant. La fin du jeu est marquée au sang sur mon front, un mauvais « game over » lourd à porter. Je suis devenue un animal dépourvu de pattes et je sais que je perdrai à ce jeu qu’est la vie.