LE BLOG EST ACTUELLEMENT EN RÉAMENAGEMENT, IL SERA DISPONIBLE À PARTIR DE septembre. VOIR ICI.

Lire rend heureux, comme ce blog

Bienvenue sur flyhigh, un blog sur l’écriture et la littérature, qui regroupe  des conseils mais aussi des présentations, des interviews exclusifs et des réflexions littéraires. J’y parle de livre et d’écriture, mais aussi de culture LGBT et de féminisme, de blog, d’édition. C’est un lieu d’entraide, un endroit chaleureux et rempli de connaissances.

 

 

 

 

 

TECHNIQUE D’ÉCRITURE  ༄  PRÉPARER  ༄  ÉCRITURE

LE SALON INTERNATIONAL DE L’ÉCRITURE

PAR SARAH  ༄  14 SEPT 2021

Je suis une grande lectrice et autrice, et pourtant… (ne me battez pas), pourtant je ne connaissais pas le Salon International de l’Écriture. C’est fou, n’est-ce-pas ? Je ne sais pas comment expliquer ça… Je pense que j’ai toujours été une autrice et une lectrice assez renfermée, qui ne s’intéressait pas vraiment aux événements qu’il pouvait y avoir en rapport. Je lisais et j’écrivais, tout simplement. J’ai toujours été timide et, il faut l’avouer, sédentaire. Mais depuis quelques temps, à force d’interviews et de curiosité, je me suis intéressée aux salons qu’il pouvait y avoir, et en voilà un bien intéressant : le salon International de l’écriture ! Voyons voir ce que c’est exactement.

CE QU’ILS EN DISENT

Le Salon International de l’Écriture, c’est le tout premier du genre dans la francophonie. C’est fou, parce que ça veut dire qu’il n’en existait pas avant et moi je trouve ça vraiment étrange. Depuis des siècles que les livres existent, depuis des siècles que les auteurs s’émancipent de plus en plus, pas un seul jour s’est dit qu’il faudrait un Salon International de l’Écriture ? Plutôt étonnant, mais pas décevant puisqu’il existe désormais.

Ce salon s’adresse :

⊞  au grand public

⊞  aux lecteurs et aux écrits

⊞  aux professionnels de l’écriture

⊞  aux écoles et aux étudiants

⊞  aux responsables de PME*, PMI*,

⊞  et aux organismes vivants.

Leur objectif, c’est de mettre en lumière l’écriture sous toutes ses formes. C’est-à-dire l’écriture, la littérature, les métiers qui y sont liés tels que les écrivains publics, les correcteurs, les journalistes, les greffiers, les graphologues ou les graphothérapeutes. Lors du salon, ils proposent des stands tenus par des professionnels de l’écriture, offrent de nouvelles formations dans ce domaine, proposent des conférences et des débats, des expositions inédites et des ateliers de découverte.

Cette exposition a lieu tous les ans au mois de mars.

COMMENT A-T-IL ÉTÉ ORGANISÉ ?

Connaissez vous l’association SylMa ? C’est une association à but non lucratif qui a permis l’initiation du Salon International de l’Écriture. Elle organise des événements en lien avec l’écriture, et celui du SIDE* à été le premier, en 7. Cela signifie qu’elle à été le nerf du projet : peut-être que, sans elle, rien n’aurait pu se faire ! Le comité d’organisation se compose de six personnes :

⊞  Sylvie Guggenheim, initiatrice et responsable du Salon

⊞  Michel Ackermann, coordinateur et chef de projet

⊞  Nicole Monnier, trésorière

⊞  Maria Gomes, officier d’état civil

⊞  Caroline Gebhard, journaliste RP

⊞  Mélanie Exquis, en charge de la médiation culturelle du Musée de la Fondation

QUELQUES PERSONNALITÉS

J’ai choisi d’approfondir mes recherches sur deux membres de ce comité. Pas par flemme ou par manque de temps, mais parce que je trouve intéressant de mettre en avant ceux et celles qui travaillent derrière les grandes figures, ceux qui n’ont pas le droit à autant de lumière.

Caroline Gebhard
Licenciée en Lettres, Caroline est également diplômée du Centre Romand de formation des journalistes. Elle a travaillé avec différents médias et s’occupe bénévolement de la communication de la course caritative MYrun4help, une association qui récolte des fonds pour les personnes en situation de handicap.

Sur son Linkedin, elle explique sa passion pour le journalisme :

Le journalisme, je n’y pensais pas. Jusqu’à cette première pige, en 2007, « juste pour voir ». Il n’aura pas fallu plus d’une interview et de quelques lignes couchées sur le papier pour me convaincre. Depuis, je me nourris de tout ça: de ces rencontres, de ces enquêtes, de ces prises de tête aussi, parfois. J’ai la chance de faire un métier-passion. Et de pouvoir défendre ses valeurs au sein du comité vaudois d’Impressum.

Son profil est incroyablement bien rempli. Je peux le vois, ne serait-ce qu’en lisant son profil, que c’est une femme passionnée par son travail mais aussi par les mouvements qu’elle supporte.

Mélanie Exquis
Mélanie Exquis est, elle, diplômée d’une licence en histoire et en langue et littérature française de l’Université de Genève. Collaboratrice scientifique à la Fondation Martin Bodmer, elle est chargée de la médiation culturelle du Musée de la Fondation, secteur qu’elle développe depuis 2015. Mélanie est l’initiatrice du parcours autour de la dimension épistolaire qui a eu lieu pour la première édition du salon. À partir de documents de la collection Martin Bodmer, elle développe la conception d’un dossier pédagogique et des animations jeunesse, en plus de l’écriture féminine.

CONCLUSION

Finalement, le salon International de l’Écriture est un salon qui attire bien les regards, les écrivains, les lecteurs mais pas seulement. Leur avantage, c’est de tourner autour de l’écriture dans sa globalité et pas seulement sur quelques rubriques parsemées à droite et à gauche (comme un salon qui s’adresse seulement à la new romance, par exemple !). J’espère avoir l’occasion, dans le futur, d’y participer, et je serais ravie de vous raconter mon expérience !

Sur ce, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil à la Bibliographie de l’article et je remercie personnellement Caroline Gebhard et Mélanie Exquis pour leur attention ! À bientôt pour un prochain article.

LEUR SITE INTERNET

Leur site internet propose plusieurs rubriques servant de guide et de présentation.

Malheureusement, comme je n’ai jamais eu l’occasion de participer à un des seul des salons, je ne peux que vous présenter leur site et vous expliquer comment s’y prendre. Cependant, je tâcherais d’alimenter cet article à l’avenir, et peut-être qu’un jour je pourrais y participer !

COMMENTAIRES

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

SARAH

Véritable couteau-suisse qui alterne entre de multiples activités, j’ai créer ce blog afin de partager mes découvertes, mes recherches et mes projets. J’espère également faire de belles rencontres 🌻

EN SAVOIR PLUS >>

Abonne toi pour plus d'articles ! Reçois régulièrement la newsletter de flyhigh, c'est-à-dire: des extraits de textes, des exclusivités, etc !

PROJET D’ÉCRITURE : MEMORIES OF WOMEN
2022 — / EN COURS DE 🛠️

PROJET D’ÉCRITURE : THE LIFELESS
2022 — FIN PRÉVUE INCONNUEEN COURS DE 🛠️

nanowrimo planner
imprimable & digital / EN COURS DE 🛠️

PENSER, CONCEVOIR & CRÉER UN BLOG
LITTÉRATURE — EN COURS DE 🛠️

le monde de l’édition
guide géantEN COURS DE 🛠️

C’est ta première visite et tu te sens légèrement perdu ? Pas de soucis, car je t’ai confectionné une carte digne de ce nom pour t’aider à te repérer. Alors suis-moi, clique sur le logo ci-dessous !

La lecture agrandit l’âme,
et un ami éclairé la console.”
— DE VICTOR HUGO

J’aurais dû prier pour ne jamais naître. Parfois, les choses ne se passent pas comme on le voudrait. Moi, j’ai su que j’avais tiré ma mauvaise carte quand mes parents se sont effondrés sous mes yeux en m’abandonnant. La fin du jeu est marquée au sang sur mon front, un mauvais « game over » lourd à porter. Je suis devenue un animal dépourvu de pattes et je sais que je perdrai à ce jeu qu’est la vie.