LE BLOG EST ACTUELLEMENT EN RÉAMENAGEMENT, IL SERA DISPONIBLE À PARTIR DE septembre. VOIR ICI.

Lire rend heureux, comme ce blog

Bienvenue sur flyhigh, un blog sur l’écriture et la littérature, qui regroupe  des conseils mais aussi des présentations, des interviews exclusifs et des réflexions littéraires. J’y parle de livre et d’écriture, mais aussi de culture LGBT et de féminisme, de blog, d’édition. C’est un lieu d’entraide, un endroit chaleureux et rempli de connaissances.

 

 

 

 

 

TECHNIQUE D’ÉCRITURE  ༄  PRÉPARER  ༄  ÉCRITURE

LES PLATEFORMES D’ÉCRITURE (2)

PAR SARAH  ༄  19 JANV 2022

Les plateformes d’écriture sont de nouveaux outils digitaux, gratuits et utiles, qui servent beaucoup les auteurs ces dernières années même si on observe une large baisse depuis récemment. Cependant, depuis l’essor provoqué par le livre After, on peut affirmer que certaines plateformes sont restées toujours aussi célèbres, et je pense notamment à Wattpad ou Fyctia, par exemple. Cependant, il existe également d’autres plateformes, beaucoup moins connues et pour certaines, beaucoup plus vieilles ! Chacune a sa spécialité.

⊕  Lire aussi LES PLATEFORMES D’ECRITURE (1)

Aujourd’hui, je te présente trois nouvelles plateformes pour cet épisode deux. Je ne sais pas encore s’il y aura d’autres épisodes (sûrement !) parce qu’il y a encore beaucoup de plateformes. Il me faut juste le temps de les tester, sinon ça n’a aucune utilité ! Donc, sur ce, je te souhaite une agréable lecture.

ATRAMENTA

Fluide, épuré et avec un côté un peu vintage, la plateforme « Atramenta » a trois mots-clés : « lire », « écrire » et « partager ». Ce site donne accès à des milliers d’ebooks gratuits qu’on peut télécharger de différentes manières : en EPUB, via kindle, en pdf ou en lecture libre.

Si tu souhaites t’inscrire pour écrire, il existe plusieurs possibilités :

⊞  Publier un livre, officiellement ou en tirage privé
⊞  Publier un ebook, vendu chez de grands revendeurs tels que Amazon, Fnac, Kobo, Apple, Google Play, etc
⊞  Publier en lecture libre
⊞  Vérifier un manuscrit, avant publication ou envoi à un éditeur
⊞  Protéger un manuscrit, contre le plagiat (copyright)

Quant au « partager », le site indique que leurs « oeuvres en lecture libre sur Atramenta sont toutes sans DRM et sous licence libre ou licence ouverte afin d’en faciliter la diffusion. »

  Le sigle DRM, pour Digital Rights Management, désigne l’ensemble des techniques employées pour sécuriser les conditions d’accès et d’utilisation d’une oeuvre audio et/ou vidéo sous format numérique.

Bien qu’il y ai pas mal de genre, tels que la romance, l’érotisme, la littérature jeunesse, etc… il se trouve qu’Atramenta propose surtout de la littérature dite « générale » qui concernent les œuvres classiques. J’entends par « classique » des récits que l’on étudie surtout au collège et au lycée.

Par exemple, quand on se redirige sur « lecture libre », sur le top 20 du grand public, ce sont des titres connus :

⊞  Le Dernier Jour d’un Condamné de Victor Hugo
⊞  Romeo et Juliette par William Shakespeare
⊞ Le Rouge et le Noir par Henri Stendhal

Cependant, il est aussi possible de retrouver des œuvres plus contemporaines même si c’est loin d’être ce que l’on peut retrouver comme, par exemple, sur Wattpad ou Scribay. Mais c’est un très bon site si on cherche à lire des classiques pour les cours ou simplement avec le désir de développer sa culture générale et littéraire.

SCRIBOPHILE

Site anglais, aussi appelé « The writing group and online writing workshop and writer’s community ». Le point fort de cette plateforme, c’est qu’elle est beaucoup plus explicite visuellement et ergonomiquement. Si quelqu’un ne sait pas trop se servir d’une plateforme qui peut souvent être très « encombrée » à cause de trop nombreux boutons, celui-ci a la structure d’un site normal et fonctionnel, et avec, beaucoup plus de fluidité. Scribophile s’en sort avec pas moins de 1 419 834 critiques pour 246 173 œuvres. Les nombres sont énormes : ça réconforte.

Scribophile introduit leur plateforme comme « un atelier d’écriture en ligne respectueux et une communauté d’écrivains. Des écrivains de tous niveaux se joignent pour améliorer le travail des autres avec des critiques réfléchies et en partageant leur expérience d’écriture. » C’est donc une plateforme d’écriture qui propose des services de bêta-lecture, qui promettent de recevoir des commentaires utiles, mais qui permettent aussi aux écrivains de les aider à apprendre à être publié. Ils s’engage vraiment comme un site « convivial et réussi ».

L’image qui s’en dégage n’est pas totalement pareille. Le premier problème, c’est qu’il faut être bilingue ou avoir une traduction automatique, comme le propose Google Chrome. Dans le cas contraire, il faut beaucoup plus de temps pour s’investir totalement sur le site. Personnellement, l’anglais ne m’a pas dérangée plus que ça, je le comprends assez bien (je le parle juste vraiment pas ahah !). Le gros souci, c’est que malgré son utilité et sa praticité physique, il y a quand même de gros défauts qui alourdissent le site. Il n’y a aucune image et énormément de texte : c’est le genre de détails qui me repousse. Il est vrai qu’on ne devrait pas juger un site par son aspect physique et pourtant, involontairement, c’est ce que tout le monde fait.

Tu n’as jamais choisi un blog comme référence parce qu’il te plaisait visuellement ? Hé bien, là, c’est exactement pareil.

Le deuxième problème, c’est l’accès limité au site : contrairement à Wattpad à ses débuts, rien n’est jamais gratuit. Et c’est bien le problème ! Une plateforme d’écriture a souvent que quelques années de vécue parce que, justement, elle veut gagner de l’argent.

Et d’ailleurs, Scribophile est en fait un site entièrement anglais, donc même si ton navigateur te traduit tout, que tu publies ou non ne change rien puisque ce sera une grande majorité de lecteurs anglais. Donc à moins que tu écrives anglais ou qu’il y ait des français sur la plateforme, tu n’auras pas beaucoup de retours.

Mon expérience sur Scribophile

Pas terrible, pour être honnête… Je m’attendais à site communautaire mais je crois que je ne me suis jamais sentie aussi seule sur une plateforme que celle-ci. J’ai bien évidemment créé un compte et me suis inscrite, mais à partir de la, c’est devenu vite long et fatiguant. Tu ne peux pas publier sans avoir gagner des points : donc tout l’intérêt de la plateforme d’écriture disparaît. Et afin de pouvoir faire quoique ce soit sur le site, tu as une liste de chose à faire qui te prend des heures et que tu n’as pas forcément envie de faire (ce qui était franchement mon cas).

Et puis il y a quelque chose que je ne suis pas sûre d’avoir compris mais le site propose des « News dans le forum », ce qui aurait pu être intéressant si ces news en question étaient en rapport avec la littérature ou l’écriture. Mais là, ce n’était pas du tout le cas.

WEBSTORY

Webstory est une plateforme que très peu de monde connaît. Et moi-même, je n’en avais jamais entendu parler malgré mes années passées sur les sites d’écriture. La première fois que je m’y suis rendu pour l’essayer, j’ai eu deux réactions complètement contradictoires. La première, positive, parce que j’ai beaucoup aimé le menu du haut et sa couleur. Très épuré et sobre, j’aime beaucoup. Puis j’ai lu le nom du site et ce qui suivait… :

« Le site romand de l’écriture numérique ».

Au début, sans réfléchir, j’ai eu un hoquet de surprise à cause du « romand ». Je me suis dit « mais c’est quoi cette faute ! Pourquoi ne la corrige-t-il pas ? ». Et puis, je me suis rendu sur le page « à propos » et j’ai découvert que « romand » est en fait relatif à la partie de la Suisse où l’on parle français, et effectivement, ce n’est pas une faute. Webstory est en fait lancé à Genève au Salon du Livre 2012 et est répertoriée par la Bibliothèque Nationale Suisse (BNS) dans la collection des Archives Web Suisse.

Évidemment, mon stress est retombé. « ouf », me suis-je dis. Parce que le site est vraiment tentant d’un point de vue visuel, donc je ne voulais pas voir mon expérience gâchée pour une simple faute qui était en fait juste un quiproquo. Mais vous allez voir que l’excitation est vite retombée… Donc, le site est assez simple par rapport à ce que l’on peut retrouver ailleurs. Tu as la possibilité de t’inscrire, et le menu propose cinq rubriques :

⊞  Histoires
⊞  Webwriters
⊞  Concours
⊞ Actualités
⊞ A propos

« Inscrivez-vous, écrivez et publiez vos textes en ligne ». Tout ce qu’un auteur recherche ! Mais petit problème… Enfin, GROS problème. Pour les écrivains, c’est payant. Là encore, tout l’intérêt de la « plateforme d’écriture » disparaît au profit de l’argent. (Ca se sent que c’est vraiment un truc qui m’énerve ? ahah).

Pour les lecteurs, cependant, c’est gratuit. Ils peuvent lire les textes sans rien payer. Pour les auteurs, c’est plus compliqué. Tu as trois formules possibles :

⊞  Webwriter invité
⊞  Webwriter Premium
⊞  Webwriter Short

La formule « Webwriter invité »

Cette formule propose trois mois gratuits pour une seule histoire de 20 000 signes. Et c’est tout. Le gros soucis, c’est que déjà, trois mois c’est très peu. Il est assez rare qu’un auteur écrive trois mois de suite sans faire de pause et, en plus, 20 000 mots… C’est à peine le quart d’un roman. Tu écris quelques chapitres, mais sans plus.

La formule « Webwriter Premium »

Celle-ci offre une année totalement gratuite ou l’on peut écrire tout ce que l’on veut pour 130 francs à l’année, ce qui revient à 125,37 euros. Oui, je sais, c’est TRÈS cher. Malgré tout, la formule propose :

⊞ Abonnement annuel
⊞  Histoires publiées illimitées
⊞  Participation à tous les concours
⊞  Laisser des commentaires
⊞  Participer à la communauté des webwriters

La formule « Webwriter Short »

Cette formule sert simplement à prolonger l’abonnement choisi initialement (pas le gratuit, bien évidemment). Elle est a 50 francs, donc 48,22 euros.

Mon expérience

Bien évidemment, il ne faut jamais juger un produit seulement à son prix. Donc j’ai tenté de m’inscrire pour au moins essayé les trois mois gratuits, sauf que l’inscription m’a vite refroidie. Habituellement, une plateforme d’écriture n’a pas besoin de plus que notre email, mais pas de notre rue et de notre numéro de téléphone ! Ça sentait les pubs frénétiques à plein nez. J’ai vite stoppé mon action. De plus, j’ai fait un tour chez les Webwriters et j’ai découvert sans surprise qu’ils n’étaient pas beaucoup : seulement 68 membres.

Donc, en conclusion : Webstory est loin d’être une « mauvaise » plateforme d’écriture. Mais elle s’adresse à une certaine classe sociale – parce que tout le monde ne peut pas se payer de telles formules, moi la première. Si tu en as les moyens et que tu es intéressé, alors lance-toi. Mais personnellement, je ne trouve pas que ce site soit plus performant qu’un autre juste parce qu’il est payant. Si tu souhaites véritablement avoir des avis constructifs, Scribay est une alternative bien plus adéquate.

C’est la fin de cet article qui, je l’avoue, plombe le moral ! Mais il est de mon devoir de blogueuse-presque-affirmée de te prévenir sur ce qui existe et qui est en rapport avec la littérature et l’écriture. Rassure-toi, je suis aussi déçue que tu dois l’être. J’en attendais beaucoup de ces plateformes, pour au moins espérer recevoir quelques commentaires et des avis pour m’aider à m’améliorer. Malheureusement, on ne tombe pas toujours sur ce que l’on voudrait. Mais courage ! Il existe encore pleins d’autres plateformes et je te donne rendez-vous très prochainement pour les découvrir.

COMMENTAIRES

5 Commentaires

  1. Sarah

    Toi aussi tu connais des plateformes d’écriture que je n’ai pas cité ? Propose-les ici ! Et partage ton expérience sur celles déjà présentées 🙂

    Réponse
  2. Lawrage

    je en connaissais pas ces plateformes, merci de les avoir partagées ! C’était super intéressant, même si ce n’est pas très agréable de constater que ce genre de sites sont souvent payants.

    En plus de Wattpad, je n’en connais qu’un moi : Write Control
    J’avais découvert le site il y a au moins 3 ans et il en était à ses balbutiements à l’époque. Il a énormément changé depuis. Le design est super sympa (je viens d’y faire un tour). Il n’est pas payant, du moins pas pour les services de base : tracker son livre, écrire, créer de nouveaux chapitres, faire des fiches personnages, se fixer des objectifs, exporter le livre en format Word, mettre des commentaires …
    Ce qui est payant c’est le détecteur de répétitions, de fautes et tout le tralala fait par un logiciel payant. Ce site à l’air super et si je devais m’y remettre, j’irai dessus. Par contre, je ne suis pas certaine qu’on puisse partager aux autres utilisateurs nos écrits. Il faudrait se renseigner mieux

    Voilà !

    Réponse
    • Sarah

      Je t’en prie !
      En effet, je connais aussi Write Control (je le présente dans l’épisode suivant). C’est vrai qu’il a beaucoup évolué. Ma dernière visite date du 21 septembre 2021, autant dire que ça date un peu ahah !
      Il faut que j’y refasse un tour plus en profondeur, mais merci de le partager !

      Réponse
  3. Autumnesti

    J’ai vraiment du mal avec ce principe de devoir payer un site pour publier une histoire (puisqu’en géneral il s’agit d’une ébauche ou d’un premier jet…), bref merci pour ton article ✨

    Réponse
    • Sarah

      Complètement ! Je ne comprends même pas l’intérêt global de leur site, au final. Si tout est payant, que reste-t-il ?
      C’est dommage.

      C’est moi qui te remercie de l’avoir lu !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

SARAH

Véritable couteau-suisse qui alterne entre de multiples activités, j’ai créer ce blog afin de partager mes découvertes, mes recherches et mes projets. J’espère également faire de belles rencontres 🌻

EN SAVOIR PLUS >>

Abonne toi pour plus d'articles ! Reçois régulièrement la newsletter de flyhigh, c'est-à-dire: des extraits de textes, des exclusivités, etc !

PROJET D’ÉCRITURE : MEMORIES OF WOMEN
2022 — / EN COURS DE 🛠️

PROJET D’ÉCRITURE : THE LIFELESS
2022 — FIN PRÉVUE INCONNUEEN COURS DE 🛠️

nanowrimo planner
imprimable & digital / EN COURS DE 🛠️

PENSER, CONCEVOIR & CRÉER UN BLOG
LITTÉRATURE — EN COURS DE 🛠️

le monde de l’édition
guide géantEN COURS DE 🛠️

C’est ta première visite et tu te sens légèrement perdu ? Pas de soucis, car je t’ai confectionné une carte digne de ce nom pour t’aider à te repérer. Alors suis-moi, clique sur le logo ci-dessous !

La lecture agrandit l’âme,
et un ami éclairé la console.”
— DE VICTOR HUGO

J’aurais dû prier pour ne jamais naître. Parfois, les choses ne se passent pas comme on le voudrait. Moi, j’ai su que j’avais tiré ma mauvaise carte quand mes parents se sont effondrés sous mes yeux en m’abandonnant. La fin du jeu est marquée au sang sur mon front, un mauvais « game over » lourd à porter. Je suis devenue un animal dépourvu de pattes et je sais que je perdrai à ce jeu qu’est la vie.