LE BLOG EST ACTUELLEMENT EN RÉAMENAGEMENT, IL SERA DISPONIBLE À PARTIR DE septembre. VOIR ICI.

Lire rend heureux, comme ce blog

Bienvenue sur flyhigh, un blog sur l’écriture et la littérature, qui regroupe  des conseils mais aussi des présentations, des interviews exclusifs et des réflexions littéraires. J’y parle de livre et d’écriture, mais aussi de culture LGBT et de féminisme, de blog, d’édition. C’est un lieu d’entraide, un endroit chaleureux et rempli de connaissances.

 

 

 

 

 

TECHNIQUE D’ÉCRITURE  ༄  PRÉPARER  ༄  ÉCRITURE

la motivation d’un personnage

PAR SARAH  ༄  28/03/2022

Le personnage, ah le personnage ! Voilà un sujet qui passionne beaucoup d’auteurs. C’est d’ailleurs le sujet le plus lu sur mon blog, et je comprends pourquoi : chaque fiction est menée par un personnage et on a toujours le désir d’en faire un aussi réaliste que possible.

Alors, pourquoi ajouter une motivation à ton personnage ? Tout simplement parce qu’il risque d’être fade et incomplet. Ce que les lecteurs aiment, c’est qu’il soit pragmatique et précis et qu’il soit le plus proche possible de la vie qui nous entoure. Si ton personnage n’a aucune motivation, comment peut-il avancer dans ton récit ? Sans motivation, il n’a pas de but, ni d’objectif. Il se contentera de faire du surplace, et ça, les lecteurs n’apprécient pas ! Heureusement, j’ai quelques solutions pour t’aider à améliorer ce point-là.

QUEL EST L’INTÉRÊT D’UNE MOTIVATION ?

La motivation d’un personnage est l’un des points les plus essentiels de ton récit. Parce qu’avoir un personnage ne suffit pas, surtout s’il n’avance pas. Le lecteur doit pouvoir le comprendre (ou le détester), mais dans tous les cas, il doit s’attacher à lui.

La motivation est donc avant tout une caractéristique essentielle. Tu ne peux pas écrire un récit sans savoir ce que ton personnage souhaite au plus profond de lui. C’est la première erreur que les écrivains débutants font : ils se contentent généralement d’écrire ce qui leur traverse l’esprit, comme une histoire d’amour par exemple, sans pour autant se demander ce que veulent vraiment les personnages :

⊞  Le protagoniste souhaite-t-il une relation sérieuse ou non ?
⊞  Si non, cette relation sert-elle à panser une blessure du passé ?
⊞  Pourquoi mon personnage est brusquement attiré par tel personnage ?
⊞  Pourquoi décident-ils d’entretenir telle ou telle relation ?

Je sais ce que tu penses : trop se questionner, ça dénature le texte et le personnage. Et j’imagine que c’est un débat que l’on peut avoir car, moi-même, à trop y réfléchir, ça me dégoute un peu de l’écriture. Mais quand tu débutes, ou lorsque tu t’aperçois que tes textes manquent d’un « quelque chose », il faut au moins tenter. La préparation d’un récit n’a jamais été une tâche ingrate, malgré ce que certains peuvent croire. Il s’agit là de se préparer, toi, en tant qu’auteur et d’avoir les clés essentielles de ton récit pour ne pas être perdu, ce qui mènera ensuite à l’abandon de ton projet et peut-être même pire : au syndrome de la page blanche. Alors évitons ça au maximum !

⊕  Lire aussi LE SYNDROME DE LA PAGE BLANCHE

Et puis la motivation n’est pas uniquement une caractéristique essentielle. Elle permet aussi et surtout de justifier les actes et les paroles de ton personnage. Ben oui, parce qu’on n’agit jamais sans raison, n’est-ce-pas ? Là, c’est la même chose. La motivation est un aspect qui va permettre de justifier non seulement la cohérence globale de ton personnage, mais aussi son implication au sein du récit lui-même, et de son évolution. En bref, ton personnage doit être proactif. Dans le cas contraire… il faut revoir ses motivations ! (Sauf si c’est justifié, bien sur).

Le dernier point avec lequel je vais t’embêter sur le « pourquoi une motivation », c’est celle-ci : bien qu’elle soit importante et essentielle, il existe quand même deux niveaux qui peuvent te permettre de situer ton personnage. Il y a :

⊞  La motivation PROFONDE, qui guide.
⊞  La motivation CHANGEANTE, qui varie.

A toi de choisir ce que tu préfères (ou d’adapter en fonction du personnage).

LES QUATRE TYPES DE MOTIVATION

Parce que la vie est quand même bien faite, voilà des années que l’on index tout à propos de l’écriture et de la littérature. Et les motivations en font partie. Il en existe quatre types que tu as très sûrement déjà vu ou entendu :

⊞  Les basiques
⊞  Les diaboliques
⊞  Les peurs
⊞  Et les nobles

Chaque aspect, comme présenté ci-dessus, permet à toi, en tant qu’écrivain, de donner de la précision à ton personnage. Il dépend souvent de l’histoire, du contexte, mais en général, grâce à ça, tu peux développer tout un schéma autour de la motivation.

Par exemple, dans ma saga MEMORIA, le personnage d’Evelyne (dans le tome deux), cherche l’attention et l’estime de Joyce. C’est ce qui lui permet d’avancer. Ou par exemple, elle déteste devoir dépendre d’elle et de sa sœur, alors elle fait tout pour forcer son indépendance.

LA PYRAMIDE DE MASLOW

La Pyramide de Maslow est initialement utilisée comme un outil d’analyse pour la catégorisation des besoins et qui hiérarchise les différents types de besoin. Elle est populaire, notamment en management, en sciences sociales et en psychologie.

Cette pyramide est pensée par Abraham Maslow, un psychologue américain, avec pour objectif de suivre les besoins des sociétés « occidentales » et théorisée dans les années 1950. Abraham « défini et classe les besoins à satisfaire de l’être humain en cinq niveaux hiérarchisés ». C’est une pyramide qui permet donc de connaître les motivations d’un consommateur – ou dans notre cas, d’un personnage.

C’est un schéma que tu as sûrement déjà du voir ou entendre, parce qu’il est plutôt connu pour son efficacité et c’est ce que l’on préfère utiliser quand on veut utiliser une hiérarchisation des besoins. Moi-même, je l’utilise pour expliquer les besoins d’un personnage (même si d’autres auteurs et blogueurs l’ont fait avant moi).

Elle est super facile d’utilisation. Elle regroupe cinq niveaux, le plus bas regroupe les besoins physiologique, le second les besoins de sécurité, le niveau trois regroupe les besoins d’appartenance, le quatre pour les besoins d’estime et le cinquième, la pointe de la pyramide, représente les besoins d’accomplissement.

COMMENT CHOISIR LA BONNE MOTIVATION ?

Parce que c’est bien beau d’avoir envie d’une motivation pour son personnage, mais comment faire ? Ce n’est jamais facile quand on ne sait pas par ou débuter. Heureusement, j’ai une petite astuce pour toi ! J’ai même tendance à dire que c’est « the technique » qu’on utilise le plus en écriture. Il s’agit de te questionner : se poser des questions permet de pousser la réflexion jusqu’à trouver la réponse.

Cette fois-ci, je ne te demanderais pas de questionner ton personnage comme c’est le cas pour la création de celui-ci. Il te suffit de répondre aux questions suivantes, celles-ci te permettront de dégager des pistes :

⊞  De quoi est-il insatisfait ?
⊞  Quels événements mène à cette insatisfaction et à sa frustration ?
⊞️  Qu’est-ce qui empêche le personnage d’agir ainsi ?
⊞  Qu’es-ce qui le pousse finalement à agir ?
⊞️  Que révèle sa motivation sur lui ?
⊞️  Y-a-t’il d’autres personnages semblables ? Ont-ils réussi, eux ?
⊞️  Comment les motivations de mon personnage peuvent changer l’histoire ? Que changent-elles ?
⊞️  Qu’apprend-il en essayant d’atteindre ses objectifs ?
⊞  Va-t-il changer ses actions en conséquences ?

MOTIVATION ET BUT

Attention ! Un petit warning s’impose : il ne faut surtout pas confondre « motivation » et « but ». En effet, tout simplement parce que ce sont deux concepts indépendants. On dit souvent que le concept de la motivation est indissociable de celui de but, car c’est une représentation mentale d’un état désiré.

Mais le but est une cible, « un objectif a atteindre et qui guide l’action » (cf. Céline Darnon), c’est donc une finalité, un résultat. Quant à la motivation, c’est un « état psychologique qui pousse à agir dans le sens du but désiré » (cf. Céline Darnon), elle est enracinée dans le passé du personnage et fournit l’énergie pour poursuivre ce fameux but.

Voilà, c’est la fin de cet article. J’espère qu’après ta lecture, tu auras trouvé des pistes pour ton personnage. Si jamais tu as des questions, n’hésite pas !

COMMENTAIRES

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

SARAH

Véritable couteau-suisse qui alterne entre de multiples activités, j’ai créer ce blog afin de partager mes découvertes, mes recherches et mes projets. J’espère également faire de belles rencontres 🌻

EN SAVOIR PLUS >>

Abonne toi pour plus d'articles ! Reçois régulièrement la newsletter de flyhigh, c'est-à-dire: des extraits de textes, des exclusivités, etc !

PROJET D’ÉCRITURE : MEMORIES OF WOMEN
2022 — / EN COURS DE 🛠️

PROJET D’ÉCRITURE : THE LIFELESS
2022 — FIN PRÉVUE INCONNUEEN COURS DE 🛠️

nanowrimo planner
imprimable & digital / EN COURS DE 🛠️

PENSER, CONCEVOIR & CRÉER UN BLOG
LITTÉRATURE — EN COURS DE 🛠️

le monde de l’édition
guide géantEN COURS DE 🛠️

C’est ta première visite et tu te sens légèrement perdu ? Pas de soucis, car je t’ai confectionné une carte digne de ce nom pour t’aider à te repérer. Alors suis-moi, clique sur le logo ci-dessous !

La lecture agrandit l’âme,
et un ami éclairé la console.”
— DE VICTOR HUGO

J’aurais dû prier pour ne jamais naître. Parfois, les choses ne se passent pas comme on le voudrait. Moi, j’ai su que j’avais tiré ma mauvaise carte quand mes parents se sont effondrés sous mes yeux en m’abandonnant. La fin du jeu est marquée au sang sur mon front, un mauvais « game over » lourd à porter. Je suis devenue un animal dépourvu de pattes et je sais que je perdrai à ce jeu qu’est la vie.