LE BLOG EST ACTUELLEMENT EN RÉAMENAGEMENT, IL SERA DISPONIBLE À PARTIR DE septembre. VOIR ICI.

Lire rend heureux, comme ce blog

Bienvenue sur flyhigh, un blog sur l’écriture et la littérature, qui regroupe  des conseils mais aussi des présentations, des interviews exclusifs et des réflexions littéraires. J’y parle de livre et d’écriture, mais aussi de culture LGBT et de féminisme, de blog, d’édition. C’est un lieu d’entraide, un endroit chaleureux et rempli de connaissances.

 

 

 

 

 

TECHNIQUE D’ÉCRITURE  ༄  PRÉPARER  ༄  ÉCRITURE

CRÉER UN SCHÉMA NARRATIF

PAR SARAH  ༄  28/03/2022

Bonjour à toi, cher abonné ! Dis-moi, comment tu vas ? Bien, j’espère, surtout que décembre approche à grands pas et qui dit décembre, dit Noël… ! Je te conseille de te préparer une tasse de café, de thé ou un chocolat chaud parce que l’article d’aujourd’hui va être un peu long ! Mais ne sois pas effrayé, je suis sûre qu’il t’intéressera. Aujourd’hui, on parle des différentes étapes du schéma narratif !

LA DÉFINITION DU SCHÉMA NARRATIF

Le schéma narratif, c’est le déroulement d’un récit et de ses actions. C’est un moyen que les auteurs utilisent pour suivre un fil conducteur lorsqu’ils écrivent.  Grosso modo, c’est un concept narratologique — une discipline étudiant les techniques ainsi que les structures narratives d’un texte. C’est un cercle autour duquel gravitent des grands points et c’est également un outil qui permet de comprendre la structure et l’évolution d’un texte narratif.

Évidemment, il n’existe pas qu’un seul schéma narratif. D’ailleurs, celui-ci n’est pas toujours utilisé — surtout de nos jours. À notre époque actuelle, on se base plutôt sur sa propre expérience ou sur des faits inspirés du monde dans lequel on vit.

⊕ Lire aussi TROUVER L’INSPIRATION AUTOUR DE SOI

Le schéma narratif que l’on connaît tous s’adresse surtout aux contes et, bien évidemment, aux romans. Mais il existe aussi des schémas narratifs plus spécialisés en fonction du genre. Nous avons :

⊞ Le schéma classique, celui dont on parle le plus souvent
⊞ L’analepse, qui sert à faire des retours en arrières (des flashs-backs)
⊞ Le cas du roman policier
⊞ Et le schéma actanciel, qui s’appuie sur les personnages

Quelle est la différence entre le schéma narratif habituel et le schéma actanciel ? Le premier aborde les actions tandis que le second travaille les personnages et les relations entre eux.

LE SCHÉMA CLASSIQUE

Le schéma narratif dit « classique » se compose de cinq grands arcs permettant de développer ce que l’on appelle le « fil conducteur » en littérature. Il s’agit de créer une ligne directrice que l’écrivain suit pour ne pas écrire n’importe quoi. D’ailleurs, le schéma narratif à pleins de formes différentes ! Il peut apparaître sous la configuration de montagnes successives, d’une mindmap ou bien même d’un plan à remplir.

Mais quelles sont ces étapes ? Les voici :

⊞ La situation initiale
⊞ L’élément perturbateur, le déclenchement
⊞ Les péripéties
⊞ Le dénouement
⊞ La situation finale

Chaque étape est bien évidemment essentielle au récit car elle permet une évolution constante à l’histoire.

La situation initiale
La situation initiale est la première période d’un récit dans laquelle les protagonistes sont dans une situation stable et qui permet de présenter le cadre ou va se dérouler le récit et les caractéristiques des personnages, s’il y en à plusieurs.

En général, la situation initiale peut être :

⊞  Positive, représente l’équilibre et la sérénité, qui laisse croire que tout va bien.
⊞ Négative, ou quelque chose d’anormal est déjà présent et le lecteur ressent l’arrivée de l’élément perturbateur.

Le plus souvent, elle répond à la question “qui, ou, quand, quoi ?”. C’est surtout une situation que l’on prétend normale et équilibrée. Par exemple, il n’est pas rare de retrouver dans les situations initiales une description du héros, du lieu, du temps.

L’élément perturbateur
C’est l’élément déclencheur, le premier événement de l’histoire. Il a pour rôle de bouleverser la situation du début du récit et déclencher une succession de péripéties qui, elles-mêmes, vont provoquer un problème à résoudre. Autrement dit, l’équilibre de la situation initiale est totalement bouleversée et déclenche littéralement la quête du personnage qui, lui, cherche à tout prix à retrouver cet équilibre. Malheureusement, la rupture a lieu.

Il existe deux cas de figure :

⊟ Si l’élément perturbateur est positif, la situation initiale est positive et l’élément perturbateur est l’apparition d’une difficulté inconnue auparavant


⊟ Si l’élément perturbateur est négatif, la situation initiale est négative et l’élément perturbateur est une sorte de révolte des protagonistes qui les poussent à agir contre le problème qui les opprime.

Les péripéties
Ce sont les actions de l’histoire, les événements que les protagonistes vont subir ou affronter, les épreuves, les voyages ou encore d’autres personnages qui se mettent en travers de leur chemin. Les péripéties sont généralement écrites au passé simple ou au présent. C’est la plus longue période du récit.

Dénouement
C’est la dernière action de l’histoire, celle qui permet de mettre fin aux problèmes : un événement ou un protagoniste met fin aux péripéties du récit. Le dénouement conduit à la situation finale. C’est également à ce moment-là du récit que l’on apprend si le personnage achève sa mission ou non. Le nouvel équilibre s’établit.

Situation finale aka l’explicit
C’est la fin de l’histoire, le retour à l’état stable du ou des protagoniste(s). La situation finale ressemble souvent à la situation initiale mais les protagonistes ont gardé quelque chose de leur aventure. Si la situation finale est positive, alors le personnage principal a gagné quelque chose : de la richesse, de la sagesse, de l’intelligence… ou il est devenu adulte (il a vieilli).

LE SCHÉMA DU ROMAN POLICIER

Le schéma du roman policier ressemble presque à celui du schéma classique sauf qu’il a une double structure. On l’appelle aussi le schéma narratif du crime puisqu’il reprend le fil des événements d’une enquête. On retrouve donc un schéma souvent circulaire : crime – enquête – indices – suspects – coupable – arrestation – peine – justice – forces de l’ordre.

Pour te l’expliquer plus simplement, on reprend les tapes déjà vues précédemment, mais de sorte à les adapter. On a donc finalement :

⊞ La situation initiale
⊞ L’élément déclencheur
⊞ L’objet
⊞ L’enquête
⊞ Le climax
⊞ La situation finale

Il n’existe pas d’autres types de schémas. Cependant, si tu en connais, n’hésite pas à le partager pour en faire profiter tout le monde ! En attendant, je te souhaite une belle lecture de cet article et à la prochaine fois !

COMMENTAIRES

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

SARAH

Véritable couteau-suisse qui alterne entre de multiples activités, j’ai créer ce blog afin de partager mes découvertes, mes recherches et mes projets. J’espère également faire de belles rencontres 🌻

EN SAVOIR PLUS >>

Abonne toi pour plus d'articles ! Reçois régulièrement la newsletter de flyhigh, c'est-à-dire: des extraits de textes, des exclusivités, etc !

PROJET D’ÉCRITURE : MEMORIES OF WOMEN
2022 — / EN COURS DE 🛠️

PROJET D’ÉCRITURE : THE LIFELESS
2022 — FIN PRÉVUE INCONNUEEN COURS DE 🛠️

nanowrimo planner
imprimable & digital / EN COURS DE 🛠️

PENSER, CONCEVOIR & CRÉER UN BLOG
LITTÉRATURE — EN COURS DE 🛠️

le monde de l’édition
guide géantEN COURS DE 🛠️

C’est ta première visite et tu te sens légèrement perdu ? Pas de soucis, car je t’ai confectionné une carte digne de ce nom pour t’aider à te repérer. Alors suis-moi, clique sur le logo ci-dessous !

La lecture agrandit l’âme,
et un ami éclairé la console.”
— DE VICTOR HUGO

J’aurais dû prier pour ne jamais naître. Parfois, les choses ne se passent pas comme on le voudrait. Moi, j’ai su que j’avais tiré ma mauvaise carte quand mes parents se sont effondrés sous mes yeux en m’abandonnant. La fin du jeu est marquée au sang sur mon front, un mauvais « game over » lourd à porter. Je suis devenue un animal dépourvu de pattes et je sais que je perdrai à ce jeu qu’est la vie.